Tripndrive : le bon plan pour ne plus payer le parking à l’aéroport !

trip and drive

Voilà un bon plan qui devrait intéresser pas mal de voyageurs.  Tripndrive c’est un nouveau concept collaboratif qui permet de louer votre voiture à des particuliers lorsque vous partez en voyage :) .  Les avantages : ça vous permet de faire de économies de parking et en plus de gagner de l’argent en voyage … Plutôt sympa comme concept donc :) !

On était curieux et nous avons posé quelques questions à Beatriz de Tripndrive qui a bien voulu nous en dire un peu plus sur le concept tripndrive.

1/ Pouvez-vous présenter rapidement le concept de Tripndrive ?

Tripndrive est une solution d’autopartage pour voyageurs à l’aéroport et à la gare. Nous proposons aux propriétaires de garer leur voiture gratuitement. Ils acceptent en contrepartie de la louer pendant leur absence à une personne qui cherche, quant à elle,  une location à petit prix. Que la voiture soit louée ou non, le parking reste gratuit. Si elle est louée, le propriétaire est rémunéré en fonction du nombre de kilomètres parcourus par le locataire et du modèle. Nous sommes aujourd’hui présents dans 9 aéroports (Orly, Roissy, Beauvais, Lyon, Bordeaux, Marseille, Brest, Biarritz et Nice) et dans 4 gares (Paris-Montparnasse, Gare de l’Est, Grenoble et Marne la Vallée). Nous allons ouvrir de nombreux autres sites sur le territoire français dans les prochaines semaines.

Nous avons également lancé il y a quelques mois une nouvelle offre pour les voyageurs de longue durée (plus de 30 jours) : nous offrons en plus du parking gratuit, une revenu mensuel garanti allant jusqu’à 200 €.

2/ D’où est née l’idée ?

Les 3 co-fondateurs de Tripndrive (Francois-Xavier Leduc, Arthur de Keyzer et Nicolas Cosme) sont partis d’un constat simple : environ 18 000 voitures dorment dans les parkings des aéroports, et seulement en France ! Dans le même temps, ce sont quasiment autant de voyageurs qui arrivent aux aéroports et cherchent un moyen de location pas cher. Certains choisissent les transports en commun et ne sont pas libres de leurs déplacements, d’autres préfèrent louer une voiture par le biais de sociétés traditionnelles mais font face à des coûts exorbitants. Il y avait donc quelque chose à faire, et c’est ainsi que Tripndrive est né !

3/ A qui ce site s’adresse-t-il ?

Principalement aux voyageurs (de courte ou longue durée) qui souhaitent bénéficier d’un parking gratuit et même gagner un peu d’argent pendant leur absence, ou à ceux qui en arrivant ont besoin d’en louer une.

Nous nous adressons également aux personnes qui n’utilisent pas souvent leur véhicule. En région parisienne par exemple, le prix de stationnement a doublé depuis janvier et garer une voiture dans la rue pendant plusieurs jours coûte vraiment cher. Ces usagers aussi peuvent bénéficier de nos parkings gratuits, à la gare de Montparnasse et gare de l’Est par exemple.

4/ Concrètement comment ça marche ?

La réservation et la validation des pièces sont réalisées en ligne avant le départ pour simplifier au maximum l’expérience le jour J.

Le jour du départ, il suffit que le propriétaire se rende sur le parking Tripndrive environ 20 minutes avant l’heure d’arrivée souhaitée à l’aéroport pour déposer sa voiture. Si nécessaire, une navette le déposera au terminal de départ gratuitement.

Les voitures mises à disposition sont assurées tous risques par notre partenaire Allianz et nous nous occupons de tout concernant la location de votre véhicule, du contrôle des locataires et du paiement.

Nous insistons également auprès des locataires qu’il s’agit de voitures de particuliers et qu’il est important de laisser la voiture dans le même état « Traiter les autres comme nous voudrions être traités ».

Home Tripndrive

5/ Dans quel aéroport êtes-vous présents ?

Comme je vous le disais, nous sommes aujourd’hui présents dans 9 aéroports (Orly, Roissy, Beauvais, Lyon, Bordeaux, Marseille, Brest, Biarritz et Nice) et dans 4 aéroports. Et bientôt plus :) !

6/ Quels sont les avantages de Tripndrive ?

Avec Tripndrive, les voyageurs peuvent se rendre simplement à l’aéroport avec leur voiture et profiter d’un parking gratuit. Ce sera également l’occasion de gagner de l’argent pendant leur absence. Nos clients peuvent gagner environ 100 € en un weekend en cumulant économie de parking et gain de location. Tripndrive est vraiment une solution économique pour simplifier le voyage.

7/ Que dois-je faire si je suis intéressé ?

Vous pouvez réserver directement sur notre site  www.tripndrive.com et si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante camille@tripndrive.com

8/ Quels sont les projets futurs de Tripndrive ?

Nous allons dans les prochains mois continuer à nous développer sur la France que ce soit au niveau des gares et d’aéroports. Nous allons ouvrir une dizaine de gares d’ici juin : Metz, Lorraine, Avignon, Lille Flandre, Strasbourg, Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Nice, Avignon, Paris Gare du Nord. Nous souhaitons couvrir les principales zones de flux en France avant de nous orienter vers l’international.

Alors convaincus ?

Merci à Beatriz d’avoir bien voulu répondre à nos questions ! En tout cas Tripndrive est un chouette concept qui devraient plaire à de nombreux voyageurs. Si vous voulez plus d’infos rendez-vous sur www.tripndrive.com , sur Facebook et suivez les sur twitter @tripndrive.

En plus, ils sont sympas et ils organisent des apéros pour discuter avec leurs utilisateurs :) .

Bonus 3 Génération Working Holiday : Comment obtenir son visa pour l’Australie ?

Après avoir vu le film Génération Working Holiday Visa vous n’avez qu’une envie : tout plaquer et partir à l’aventure à l’autre bout du monde ! Et on vous comprend !

Quand Jérémy alias « Surfin Steven » nous explique comment obtenir son Working Holiday visa direction l’Australie ça donne ça :

Vous l’avez compris faire une demande de Working Holiday Visa pour l’Australie c’est rapide et simple comme bonjour ! Alors si l’expérience vous tente n’hésitez plus ! En quelques clics vous obtenez votre visa et hop à vous l’aventure !

Pour en savoir plus sur les étapes pour faire votre demande de WHV c’est par ici.

P.S : D’autres extraits inédits seront dévoilés dans les semaines à venir alors stay tuned !

Reminder :

Bonus 1 Génération Working Holiday Visa : C’est cool de travailler dans un hopital pour Koala ?

Bonus 2 Génération Working Holiday Visa : Vos pires galères en WHV !  

Quels visas pour voyager en Asie du Sud-Est ?

Visas

Que ce soit pour des vacances ou un tour du monde : qui n’a jamais eu de galères de visa en voyage ? La question du visa est toujours un peu délicate et ennuyeuse mais c’est une question importante à se poser lorsque l’on part à l’autre bout du monde. Un oubli et hop votre voyage peut tomber à l’eau alors soyez vigilants 😉 !

Pour vous aider, voici un petit récap des visas à prendre si vous voyagez en :


Thaïlande :

Thaillande

Le visa est obligatoire seulement pour les séjours de plus de 30 jours si vous arrivez en avion ou pour les séjours de plus de plus de 15 jours si vous arrivez par voie terrestre. 

Si vous comptez rester plus de 30 jours, il faudra faire une demande de visa avant votre départ. Le visa touristique donne le droit à rester 60 jours. Il est délivré par l’ambassade de Thaïlande.

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois

En espèce

30€ = une entrée

60€ = deux entrées

3 jours ouvrables

60 jours + possibilité d’étendre 30 jours de plus* Déposer un dossier auprès de l’ambassade de Thaïlande.

*Si vous souhaitez prolonger votre visa de 30 jours, il faudra le faire sur place au bureau de l’Immigration à Bangkok et cela vous coûtera 1.900 baht de droits.

Attention : une fois le visa délivré, vous avez 3 mois pour l’utiliser.


Laos :

Laos

Le visa de touriste est obligatoire pour les français (les suisses n’en ont pas besoin pour les séjours de moins de 15 jours).

Demande avant le départ :

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après le retour 35 à 40 €

2 à 3 jours ouvrables

30 jours

Déposer un dossier à l’ambassade du Laos.

 

Attention : une fois le visa délivré, vous avez 3 mois pour l’utiliser.

Demande à l’aéroport ou à la frontière terrestre (solution plus simple et plus économique) :

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après le retour 30 US$ en espèce

Immédiat

30 jours

A demander directement à la douane de l’aéroport ou de la frontière terrestre par laquelle vous passez.

Attention : pour les frontières terrestres vérifiez avant le départ car certaines ne délivrent pas le visa. Voici la liste des points d’entrés. 

A noter : Si vous dépassez les 30 jours : chaque jour supplémentaire coûte 2$. Sinon vous pouvez sortir du pays et entrer de nouveau avec un nouveau visa de 30 jours.


Cambodge :

Cambodge

Les voyageurs français doivent faire une demande de visa de tourisme (T) pour séjourner au Cambodge.

Demande auprès de l’ambassade du Cambodge en France :

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après le retour En espèce 30€ ou 35 € si payé par un tiers.

48 H

30 jours

Déposer un dossier à l’ambassade Cambodge

Attention : une fois le visa émis vous avez 3 mois pour l’utiliser.

Sur place en arrivant à l’aéroport ou sur une frontière :

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après le retour 30 US$ en espèce

Immédiat

30 jours

Faire votre demande à la douane directement lors de votre arrivée.

Attention : si vous arrivez par bateau aucun visa n’est délivré aux ports.

Demande de E-Visa sur Internet 

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après le retour 37 US$ par CB en ligne

Immédiat par email

30 jours

Tout ce fait en ligne ici.

Une fois votre visa reçu : il faudra juste l’imprimer et le montrer à la douane lors de votre l’arrivée. C’est plutôt pratique comme solution surtout si vous arrivez en avion car certaines douanes terrestres ne les acceptent pas donc si c’est votre cas, renseignez-vous avant de partir.

A noter : En cas de dépassement de la durée de 30 jours : une pénalité de 5 $ / jour vous sera demandée.


Vietnam

Vietnam

Le visa est obligatoire pour les ressortissants français pour voyager  au Vietnam. La demande peut se faire auprès de l’ambassade du Vietnam à Paris, sur place mais avec une lettre d’invitation ou bien en ligne auprès d’une agence de visa spécialisée.

Demande auprès de l’ambassade : 

La demande peut se faire jusqu’à 1 an avant le départ mais vous devez connaitre les dates précises de votre séjour.

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après la date de votre retour 80 € pour une entrée simple de 30 jours   1 à 2 semaines a réception du dossierDemande express : 3 jours 30 jours

Il faut déposer la demande à l’ambassade du Vietnam au guichet N°2.

Sur place :

Il vous faudra une lettre d’invitation fournie par une agence de voyage.

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après la date de votre retour 45US$  Immédiat 30 jours

A la douane de l’aéroport : il faut une lettre d’invitation + beaucoup de patience.

A noter : Il n’est pas possible de faire votre visa sur place si vous arrivez par bateau.

Si vous ne voyagez pas avec une agence : certaines agences locale proposent de vous fournir la lettre contre 15 à 30US$.

Sur Internet via une agence de visa : 

Un seul organisme fournit ce service : visa-vietnam.org.

Le prix est de 61$ pour un visa une entrée de 30 jours (45$ +16$) à payer en CB sur le site.

Vous obtenez sous 48H max un visa provisoire et des documents à imprimer à remettre à la douane à votre arrivée par les aéroports de Hanoï ou Saigon. Il faudra vous rendre au guichet « Visas Arrivals » pour obtenir votre vrai visa .

Attention : il existes de nombreux sites frauduleux qui proposent des visas pour le Vietnam. Voici l’avertissement posté sur le site de l’ambassade du Vietnam. 

A noter : Si vous dépassez le temps de votre visa, vous aurez une amende. En revanche, vous pouvez prolonger votre visa sur place à Hanoi ou Saigon. Le prix est de entre 25 $ et 30$ pour 1 mois supplémentaire et le maximum est de 90 jours.

 


Sri Lanka

sri-lanka

Pour voyager au Sri Lanka, vous n’avez pas besoin de visa mais vous devez faire une demande d’ETA ( Electronic Travel Authorization). Il suffit de remplir un formulaire en ligne avant le départ.

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

Supérieure à 6 mois après la date de votre retour 30US$ par CB en ligne 48H* 30 jours + possibilité d’étendre jusqu’à 90 jours

La demande de l’ETA se fait en ligne .

* Vous recevez un premier email de confirmation que votre demande a bien été prise en compte puis un second 48h plus tard qui vous accorde ou non l’autorisation d’entrer au Sri Lanka. Imprimer les deux emails : ils vous seront demandés à votre arrivée.

Le visa est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans mais il faut tout de même remplir le formulaire pour eux.

A noter  : il est possible de prolonger votre séjour jusqu’à 90 jours. Il faut vous rendre au service d’immigration de Colombo (minimum 8 jours avant l’expération de votre premier visa)


Birmanie

Birmanie

Le visa est obligatoire pour les séjours en Birmanie.

Auprès de l’ambassade du Myanmar : 

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

 6 mois après la date de votre retour 25€ en espèce. 10 jours ouvrables minumum 28 jours + 1 semaine

Déposer sa demande à l’ambassade de Myanmar

A noter : l’ambassade Myanmar à Paris n’a pas de site internet. le mieux pour vous renseigner est de leur téléphoner au 01-56-88-15-90 ou de vous rendre sur place 60, rue de Courcelles à Paris. Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 13h.

Attention : Votre visa est valable 3 mois après obtention.

Par internet : 

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max du séjour

Comment obtenir son visa ?

 6 mois après la date de votre retour 50US$ par CB (non remboursable en cas de refus) 10 jours ouvrables minimum 28 jours + 1 semaine

En ligne sur le site E-Visa. Moip. 

Attention : pour les demandes en ligne : l’entrée n’est possible que par les aéroports de Yongon, Mandalay et Naypyi daw.

A noter : Il est possible de prolonger votre séjour d’une semaine en payant 3$/jour le jour du départ à l’aéroport.

 


Philippines

Phillipines

Les français n’ont pas besoin de visa pour les séjours de moins de 30 jours mais il y a une taxe de 18 euros à payer.

Pour les séjour de plus de 30 jours il faudra demander un visa : 

Le mieux est de le faire auprès de l’ambassade des Philippines à Paris avant votre départ car sur place les démarches sont plus compliquées.

Validité du Passeport Prix Délai d’obtention Durée max de prolongation

Comment obtenir son visa ?

 6 mois après la date de votre retour 27 € NC 29 jours Déposer un dossier auprès de l’ambassade des Philippines.

 


Indonésie

Indonésie

Depuis avril 2015 les français sont exemptés de visa touristique.

Il se fait directement sur place à votre arrivée. Plus d’info ici. 

Tarif unique35 $US

Validité : valable 30 jours renouvelable une seule fois pour 30 jours sur place auprès des services d’immigration.

Vous pouvez faire une simulation pour voir si vous avez besoin d’un visa suivant la durée de votre séjour et votre nationalité.

 


Malaisie

malaisie

Vous pouvez voyager en Malaisie en toute tranquillité pendant 3 mois sans visa :) !

 

Voilà pour notre tour d’Asie pour le moment ! Les infos sur ce type de sujet changent assez régulièrement donc pensez bien à consulter le site de l’ambassade du pays dans lequel vous vous rendez avant de partir.

Un dernier conseil si vous êtes en tour du monde prenez votre petit stock de photo d’identité avec vous … vous en aurez besoin sur votre route 😉 !

Assurance annulation : Est-il possible d’annuler son voyage en cas d’attentat ? 

fire alarm box mounted on colorful wall in the kindergarden school

Annuler son voyage pour des raisons de sécurité est une question qui trotte dans la tête de pas mal de voyageurs avec les malheureux événements du moment. On vous l’accorde ce n’est pas un sujet très drôle mais en tant qu’expert il nous semblait important de l’aborder pour vous éclairer sur le sujet.

Est-il possible d’annuler mon voyage en cas d’attentat dans le pays où j’ai prévu mes vacances ?

Même si le risque d’attentat est un motif plus que compréhensible pour annuler vos vacances. La réponse n’est pas toujours évidente pour les agences de voyages et les assureurs. Voici ce qu’il faut savoir :

  • L’attentat : est-il un cas de force majeur ?

L’attentat est considéré comme un « cas de force de majeure ». Par définition « un cas de force majeur » est un élément indépendant de notre volonté dont nous ne sommes pas responsables. Ce qui enlève toutes responsabilités à l’agence de voyage dans les faits.

Les agences n’ont donc aucune obligation de vous rembourser.

  • Quel est le rôle de l’agence de voyage en cas d’attentat ?

S’il est peu probable que l’agence vous rembourse, elle vous proposera certainement (dans mesure du possible et sans doute avec quelques frais supplémentaires) une solution de rechange du type un voyage pour une autre destination ou la possibilité de reporter votre voyage.

Existe-t-il une assurance annulation qui couvre le risque d’attentat ?

Certaines assurances annulation dont la nôtre : Cap Annulation propose une garantie qui vous permet d’annuler votre voyage en cas d’attentat.

  • Quelles sont les conditions pour annuler ?

Dans les conditions générales de Cap Annulation, il est écrit que si un attentat à lieu dans la ville (ou dans un rayon de 100 km) du lieu de votre séjour, que votre départ est prévu moins de 30 jours après l’attentat et qu’aucune solution de remplacement ne vous a été proposée par l’agence de voyage, vous pouvez annuler votre voyage.

Voici le texte intégral :

La garantie annulation est  acquise aussi en cas d’émeute, attentat ou un acte de terrorisme ou en cas de catastrophe naturelle survenant à l’étranger, dans un rayon de 100 km de votre lieu de villégiature dans la ou les villes de destination ou de séjour.

La garantie vous est acquise en cas d’émeute, d’attentat ou d’acte de terrorisme ou en cas de catastrophe naturelle lorsque les conditions suivantes sont réunies :

– L’événement a entraîné des dommages matériels et corporels dans la ou les villes de destination ou de séjour,

– Le ministère des affaires étrangères français déconseille les déplacements vers la ou les villes de destination ou de séjour,

– L’impossibilité pour l’organisme ou l’intermédiaire habilité de votre voyage de vous proposer un autre lieu de destination ou de séjour de substitution,

– La date de votre départ est prévue moins de 30 jours après la date de survenance de l’événement,

– Aucun événement similaire ne s’est produit dans la ou les villes de destination ou de séjour, dans les 30 jours précédant la réservation de votre forfait.

  • Quand souscrire une assurance annulation ?

Attention : N’attendez pas qu’un attentat se produise pour vous assurer (ça semble logique mais souvenez-vous que les assureurs n’assurent jamais une maison en train de brûler 😉 ) . La souscription de l’assurance annulation doit être faite dans les 48H après l’achat de vos vacances. Au-delà, elle ne fonctionnera pas.

Si vous voulez aller plus loin : voici un article très précis sur le sujet publié sur le blog du journal Le Monde : « SOS conso » il y a quelques semaines.

Si vous souhaitez plus d’info sur notre contrat Cap Annulation, nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h à 19h au 01 74 85 50 50 ou info@chapka.fr.

 

L’équipe s’agrandit ! Bonne nouvelle on parle Russe couramment chez Chapka

Vous avez peut-être déjà échangé avec Aurélien et Marie, nos deux chargés de clientèle, qui répondent à toutes vos questions de 9h à 19h du lundi au vendredi. Cette fois c’est Galina qui a rejoint leur équipe de choc. Comme eux, elle est en charge de l’accueil et du conseil de l’ensemble de nos clients et c’est avec le sourire et la bonne humeur qu’elle répondra à toutes vos questions et vous aiguillera vers le meilleur contrat !

De Piatigosk  à Londres :)

De Piatigorsk à Paris :)

Ses expériences chez les grands assureurs « expatrié » font d’elle une experte sur toutes les problématiques de souscription et de gestion des sinistres. Autant vous dire que les garanties, les exclusions des contrats et les limitations n’ont plus de secret pour elle.

Son profil : 

  • Galina, originaire de Piatigorsk (en Russie donc :) )
  • 30 ans
  • Est tombée amoureuse de la France à 20 ans alors qu’elle était jeune fille au pair sur les bords du lac d’Annecy … et n’est jamais repartie !
  • Parle couramment le russe, le français et l ‘anglais.
  • Devine le tchèque, le slovaque, le polonais, l’ukrainien et le bulgare un peu aussi ! Et oui rien que ça !
  • A vécu à Shelkan, Piatigorsk, Annecy, Montpellier et Paris !
  • Ex-gestionnaire de sinistres chez Henner, MAI et Gapi ! (On vous a pas menti quand on vous a dit qu’elle est experte !)
  • A voyagé en Italie, Allemagne, Angleterre, Espagne et 3 fois à l’île Maurice :) !
  • Elle aime : le soleil, boire un bon cocktail et se la couler douce au bord de la mer.
  • Elle déteste : le froid et la vodka !
  • Sa devise : “Dream is a serious thing” de Beachcomber.

Alors si vous partez en vacances n’oubliez pas de contacter Galina au 01 74 85 50 50 ou info@chapka.fr avant de partir pour vérifier que vous êtes bien assurés !! Et si vous parlez russe elle peut même vous accorder une réduction !!

Génération Working Holiday Visa : Bonus N°2 vos pire galères en PVT

Pour ce 2eme bonus du film Génération Working Holiday : direction l’Australie, le Japon et le Canada :) .

Après le témoignage (assez surprenant) de Fanny qui nous a raconté son expérience dans un hôpital pour Koala, c’est au tour de Benjamin, Aala, Anne et Nicolas de nous raconter leurs plus grosses galères de voyage !

Si vous pensiez que la vie de backpacker est un long fleuve tranquille ? Détrompez-vous !

Voici leurs réponses en image :

Des galères sur votre chemin vous en aurez peut-être ou pas …  C’est ça aussi l’aventure en working holiday : prendre des risques quitte à se brûler les ailes ! Ça fait grandir et ça fait de bons souvenirs à raconter en général 😉 !

Et puis pas besoin d’aller l’autre bout du monde pour ça … Les pires galères peuvent vous arriver à 2 pas de chez vous !

Et vous quelle est la plus grosse galère que vous ayez eu en voyage ?

P.S : D’autres extraits inédits seront dévoilés dans les semaines à venir alors stay tuned !

5 moyens de financer son tour du monde

backpackers in Rio de Janeiro with Sugar Loaf in background.

Vous rêvez de partir faire le tour du monde ? Oui mais voilà vous pensez qu’il vous manque quelques « 000 » sur votre compte en banque … Faire le tour du monde a un coût c’est vrai, et il faudra partir avec un peu d’argent de côté, mais si vous êtes malin, il existe de nombreuses façons de voyager sans trop dépenser.

Voici 5 moyens et astuces pour réaliser votre rêve sans vous endetter !

1/ Trouver des sponsors :

Ça ne vous paiera pas tout votre voyage mais ça peut déjà vous permettre de faire quelques économies et pour un long voyage chaque économie (même petite) est bonne à prendre :) .

Par exemple : Les sponsors peuvent vous offrir des réductions, de l’argent ou des produits utiles en voyage (du type un sac à dos ou des bonnes chaussures de marche), en échange d’un peu de visibilité pendant votre voyage (sur votre blog, bateau, moto, vélos ….).

Le mieux pour cela est de créer un dossier de sponsoring et de l’envoyer à toutes les entreprises ou organisation qui pourraient être intéressés.

Comment faire ?

  • Monter votre projet : Nom, objectifs, itinéraire, identité, logo …
  • Rédiger un dossier de sponsoring (voici un exemple)
  • Faire la liste des sponsors à contacter et leur envoyer votre dossier
  • Créer un blog + être actif sur les réseaux (page FB + twitter) : pour avoir un maximum de visibilité et partager votre expérience !

Attention : quand vous contacter des sponsors pensez à mettre en avant ce que vous pouvez apporter à l’entreprise (du contenu, de la visibilité …). Ayez conscience qu’un sponsoring vous engage, ne négligez pas vos responsabilités et assurez-vous d’être vraiment capable de respecter vos engagement quand vous serez sur les routes !

Pour l’assurance santé par exemple ; n’hésitez pas à nous envoyer vos dossiers pour voir si l’on peut vous donner un coup de pouce.

2/ Tenter votre chance pour une bourse de voyage :

Si vous fouillez un peu sur le net, vous en trouverez quelques bourses de voyages disponibles. Donc ça vaut le coup de tenter sa chanceJ. Et comme on dit qui ne tente rien n’a rien ! Mais c’est un vrai travail de fourmis.

Les plus connues : le bourses Expé pour les passionnés de trek et d’alpinisme , Zellidja pour les jeunes avec des idées, Bourse de la fondation Nicolas Hulot pour les amoureux de la nature et avec un projet durable …. Et d’autres que vous pouvez consulter notre article mis à jour à ce sujet !

Un conseil : renseignez-vous aussi auprès de vos régions, maries, départements ils ont souvent un fond réservé à la mobilité et ne communiquent pas forcément à ce sujet.

3/ Travailler pendant son voyage :

C’est aussi une bonne option pour financer son voyage et il existe quelques possibilités :

  • Devenir nomad digital : c’est assez simple en fait : il vous faut un ordi et une bonne connexion internet ! Si si vous verrez : même dans les coins les plus reculés du monde on trouve le wifi 😉 ! Alors pourquoi ne pas proposer à votre patron de travailler ou de faire quelques missions freelance pendant votre voyage pour arrondir vos fins de mois. Voici la nomade list pour trouver le meilleur endroit où travailler à l’étranger.
  • Partir avec un Working Holiday Visa (WHV): si vous avez entre 18 et 35 ans c’est la meilleure façon de travailler et voyager en même temps ! En plus, les pays du WHV (Australie, Nouvelle Zélande, Canada, Japon, Argentine) se trouve dans les 4 coins du monde donc ça vous permet de pouvoir voyager un peu partout dans le monde ! Plus d’info sur le WHV ici. 

4/  Voyager autrement

  • Faire du Wwoofing ou du HelpX : ça ne vous fera pas gagner d’argent mais c’est aussi un moyen de voyager pour pas trop cher. Le principe est simple vous travailler 5h par jour dans une ferme bio pour le Wwoofing,  dans une auberge de jeunesse, une ferme, ou chez des particuliers pour le HelpX en échange du gite et du couvert. C’est une super alternative pour être logé gratuitement, découvrir du pays et rencontrer des locaux et d’autres voyageurs !
  • Faire du bénévolat, du twaming ou travailler pour une ONG : c’est une façon solidaire de voyager. En général ils vous offriront le gite et le couvert en échange de votre implication pour l’association.
  • Se loger chez l’habitant en couchsurfing: c’est le moyen idéal pour économiser de l’argent pendant votre voyage. Le principe : un habitant de l’endroit ou vous êtes vous héberge gratuitement sur son canap en échange du privilège de vous rencontrer et papoter avec vous (la classe !). C’est simple, gratuit et c’est souvent un bon moyen de rencontrer des locaux :) .

5/ Économiser ou jouer au loto tous les mercredis !

 Économiser reste le moyen le plus sûr et efficace pour financer votre voyage :) . Pas de voyage sans économie ! Le budget moyen pour un couple est de 15 000 euros par personne selon voyage autour du monde. Alors vous pouvez déjà commencer à mettre un peu de côté chaque mois pour réaliser votre rêve !

Ou gagner au loto …  pour info vous avez 1 chance / 13 983 816 environ de gagner le gros lot ! Et ça ne va pas vous aider à économiser !

 raining money

Bonne chance et bon voyage 😉 !

We are travel 2015 ! Cette année direction Ajaccio :) !

J-9 avant le prochain salon des blogueurs de voyage qui aura lieu à Ajaccio le 4 et 5 mai prochain. Après une super édition l’année dernière (sous le soleil de Cannes et en très bonne compagnie 😉 ) c’est avec plaisir que nous retentons l’expérience cette année.

 

we are travel 2015

 

 

Rendez-vous donc le 4 et 5 Mai au Palais de congrès d’Ajaccio, on vous attend avec le sourire et de la bonne humeur au stand N° 54 !  Alors n’hésitez pas à passer nous voir si vous avez des questions sur l’assurance voyage (bien sûr !) ou si vous voulez tout simplement papoter voyage avec nous !

A bientôt à Ajaccio :) !

Entreprendre en Australie : mode d’emploi

Vous aussi vous rêvez de monter votre business à l’étranger …  Travailler les pieds dans l’eau, au soleil à l’autre bout du monde c’est vrai que c’est tentant.

Et pourquoi pas en Australie ?

Ça tombe bien, l’Australie est un pays libéral qui aime et favorise les entrepreneurs. Que ce soit pour monter votre boulangerie, créer une galerie d’art ou monter votre start up,  si votre projet est bon, il y a encore pas mal d’opportunités à saisir Down Under.

Sydney, Pink Sunset 1

Pourquoi entreprendre en Australie ?

Car c’est un pays occidental, aux risques limités et mature économiquement et que l’économie Australienne se porte à merveille. :)

Points positif :

  • Qualité de vie : aller faire un footing au bord de la plage ou surfer avant d’aller travailler c’est plutôt sympa …
  • Contexte occidental : les règles du business sont les mêmes qu’en Europe ou Etats Unis ça facilite pas mal les choses pour monter votre business.
  • La langue parlée est l’anglais. If you speak english ça aide !
  • L’Economie australienne est en expansion : c’est la 12eme puissance mondial. Pays qui va de l’avant et le pouvoir d’achat des habitants très élevé.

Points négatifs :

  • Très loin de la France : le soir en France c’est déjà le lendemain en Australie et le matin en France c’est déjà la fin de la journée en Australie … Bref on s’y perd un peu parfois.
  • Visa dur à obtenir : si le Visa Working Holiday est facile à obtenir ce n’est pas la même chose pour le visa d’affaire.
  • Pays occidental avec un cout de la vie élevé. Et oui, la vie au paradis ça se paie !

Les secteurs porteurs en Australie

D’après la chambre de commerce française en Australie, voici les secteurs porteurs :

  • Les énergies propres : le développement des énergies renouvelables et propre est une priorité pour l’Australie le solaire, l’éolien et la bio énergie sont des secteurs en plein boom.
  • Le vin : les australiens en raffolent ! Pour info : l’Australie c’est le 7e producteur de vin mondial.
  • Les NTIC : le développement de l’économie numérique est une priorité en Australie. Il y a eu un peu de retard et il y a énormément de choses à faire.
  • L’agri business : Les fermes et plantations agricoles sont très importantes en Australie.
  • L’art : le secteur est en plein ébullition en ce moment, surtout du côté de Melbourne.

A noter : La « french touch » fait son effet et est très appréciée en Australie. Alors il ne faut pas hésiter à en user pour votre projet.

Quelles sont les démarches à suivre pour monter son entreprise en Australie ?

La « mauvaise nouvelle » c’est que vous ne pourrez pas créer votre entreprise avec un Visa Working Holiday. Il faudra faire une demande de visa business et celui-ci n’est pas si simple à obtenir.

La bonne c’est qu’une fois votre visa d’affaires en poche, la création d’une entreprise en Australie c’est simple, rapide et pas cher.

Par exemple, pour créer une PTY LTD ( SARL française) il faut :

  • Remplir un formulaire auprès de l’ASIC (Australian Securities and Investments Commission)
  • Payer 800 AU$.

Et c’est tout !

Plus simple c’est dur à trouver !

Australie = eldorado ou faux eldorado ?

On lit souvent dans les médias ces derniers temps que l’Australie n’est pas ou plus l’eldorado que l’on pensait. Ce n’est pas tout à fait faux… Il y a des opportunités mais sans dramatiser créer son entreprise en Australie n’est pas un long fleuve tranquille …

Quelques conseils :

  • Soyez préparé : faites une bonne étude de marché et déterminez les secteurs porteurs avant de vous lancer. Une année en working holiday visa peut être un bon moyen de le faire.
  • Renseignez-vous et soyez débrouillard : comme en France rien ne tombe du ciel.
  • Ayez un projet solide et un peu d’argent de côté (le coût de la vie est élevé).
  • Ayez un partenaire local sur place pour vous aider avec les règles législatives du pays. C’est important car on peut vite se retrouver sous l’eau …
  • Croyez en vous et en votre projet ! En Australie « essayer » est toujours valorisé alors ne vous sous-estimez pas. Si votre projet est bon il marchera :) .

Voici une super vidéo « L’Australie c’est bien Aussie !  » faite par Wproject qui regroupe les témoignages et conseils de français qui ont tenté leur chance en Australie.

Sydney VS Melbourne ?

Entre Sydney et Melbourne votre coeur balance ? Voici un petit test pour déterminer le lieu idéal pour entreprendre en Australie :

Alors vous vous installez où ?

P.S : Si vous aussi, vous êtes tenté par l’aventure australienne, n’oubliez pas de partir assuré.

Nous avons créé le contrat Cap Vital Expat pour les jeunes qui partent travailler ou créer leur entreprise à l’autre bout du monde. C’est un contrat complet, aux garanties solides et adapté au budget des jeunes expatriés.

Concrètement que vous ayez une grippe ou une jambe cassée, il vous couvre contre les accidents, les maladies soudaines et imprévisibles au 1er euro, sans franchise et avec un plafond illimité. 

Alors si vous êtes en bonne santé et que vous n’avez pas d’enfant à charge c’est une bonne solution pour couvrir votre première année à l’étranger.

Pour plus d’information sur notre contrat, notre service client est disponible au 01 74 85 50 50 ou info@chapka.fr .

Interview de Immigrer.com : spécialiste de l’immigration au Canada

S’installer au Canada c’est le rêve de beaucoup de français … On l’a encore vu la semaine dernière avec l’ouverture du PVT Canada (les 4500 places sont parties en moins de 5 minutes …). Ce qui attire les français c’est le mode de vie, la mentalité des canadiens, le bilinguisme … bref même à -30°c l’hiver la vie semble plus douce dans l’autre côté de l’océan. Et ça tombe bien puisque le Canada est une terre d’accueil (elle accueille environ 200 000 étrangers par an) !

Si c’est votre cas et que vous souhaitez tenter l’aventure canadienne, nous sommes heureux de vous présenter notre nouveau partenaire spécialiste Canada : Immigrer.com ! Le blog qui aide les expatriés à s’installer au Canada ! Petites annonces, jobs, démarches administratives … voilà un blog qui vous sera utile :) .

Nous avons rencontré Laurent (le fondateur du blog) qui nous en dit plus sur son site et son expérience au Canada. Il a lui aussi tenté l’expérience au Canada dans les années 90 et n’est jamais revenu ….

Moraine Lake, Rocky Mountains, Canada

Le magique Moraine Lake dans les « Rocky Mountains ».

Pouvez-vous présenter ?

Je suis français d’origine, j’ai travaillé dans le milieu de la télévision au début des années 90 à Paris. Passionné des nouvelles technologies, dès l’arrivée de l’internet j’ai commencé à m’intéresser à son immense potentiel. Épuisé par la vie parisienne, et après avoir été plusieurs fois au Canada, j’ai été séduit par son mode de vie et ses valeurs, tellement que j’ai décidé de m’y installer en 1995, en pleine explosion du web à Montréal.

Pourquoi avez-vous crée immigrer.com ?

Suite à ma rencontre avec Laurence Nadeau qui écrivait un guide pour les Français qui souhaitent s’installer au Canada, je lui ai suggéré de porter ce thème sur une plateforme en ligne permettant à cette communauté de venir s’exprimer et échanger de l’information sur ce sujet. Nous avions également développé un test interactif d’évaluation des capacités à se qualifier en se basant sur les critères de sélection du gouvernement Canadien. Ce fut un énorme succès et très rapidement le trafic a augmenté de manière exponentielle. Nous venions de mesurer l’engouement énorme que suscitait le Canada pour les Français.

Montréal la magnifique !

Montréal la magnifique !

A qui ce site s’adresse-t-il ? Quelles informations peut-on y trouver ?

Immigrer.com s’adresse à tous les Français, et par extension à tous les francophones qui souhaitent venir s’installer au Québec ou au Canada. On y retrouve des informations factuelles mais aussi des conseils pratiques, des expériences vécues, des analyses et de l’information exclusive.

 Y’a’t il une catégorie d’information plus importante sur le site ?

Le site est un cocktail d’informations, d’émotions, de culture et de réseau social, il n’y a pas d’information plus importante mais une combinaison d’outils permettant à quiconque qui souhaite venir s’installer au Canada, quelque soit l’endroit où il se trouve dans ce parcours, de trouver des réponses à ses interrogations. Immigrer.com appartient à ceux qui y viennent et qui y contribuent, le site se façonne à leur image et c’est ainsi qu’il répond à leurs attentes.

 Des conseils et astuces pour ceux qui rêvent de s’installer au Canada ?

Il faut se méfier du terme « Rêve » car par définition ce n’est pas le reflet de la réalité et c’est éphémère, par contre, le rêve a une composante intéressante, celle qui permet d’imaginer qu’autre chose est possible. Je crois que le Canada a beaucoup à offrir aux jeunes français mais ceux-ci doivent être conscients que ce n’est pas un Eldorado ni un paradis. Les opportunités sont là, et ce territoire permet d’accéder à des choses totalement impossibles en France. Que ce soit en rapport avec le marché du travail ou pour son territoire immense et généreux, ce sont des critères indéniables qui peuvent aider à réaliser « son rêve ».

« Le meilleur conseil que je puisse donner est d’observer, d’écouter mais surtout ne pas juger, particulièrement dans les premiers mois. Ne pas comparer avec son pays d’origine, et toujours garder en tête que c’est une chance incroyable que de pouvoir venir s’installer dans un nouveau pays lointain. »

Les couleurs du Yukon

Les couleurs du Yukon

Des conseils pour trouver un emploi au Canada pour ceux qui cherchent depuis la France ?

Il est très difficile, voire impossible de trouver un emploi au Canada depuis la France. Les employeurs voudront vous rencontrer et seront impatients de vous embaucher si vous faites l’affaire. Ils n’attendront pas les mois nécessaires à votre établissement au Canada.

Des conseils pour trouver un emploi au Canada pour ceux qui cherchent depuis le Canada ?

Le marché de l’emploi au Canada est très effervescent. Ici pas de contrat à durée indéterminée, on ne fait plus l’affaire, on s’en va dans un préavis de quelques jours au mieux. En échange, vous pouvez également quitter votre emploi très facilement et en retrouver un autre aussi rapidement. Lors des entrevues d’embauche il faut démontrer qu’on est à l’écoute, ne pas se gonfler artificiellement mais rester le plus humble possible. La modestie, le calme et la convivialité sont très valorisées au Canada.

Qu’est ce que Mon PVT, pourquoi s’inscrire sur le site ?

MonPVT.com est un site « annexe » d’immigrer.com qui permet de concentrer ceux qui viennent en PVT seulement en leur fournissant une plateforme d’échange sur ce sujet précis. Par rapport à la résidence permanente pour le Canada, le PVT est une voie d’entrée totalement différente avec des enjeux particuliers, d’où l’intérêt de MonPVT.com

Toronto la futuriste !

Toronto la futuriste !

Merci à Laurent de nous avoir présenter son blog et pour ces précieux conseils sur l’immigration au Canada.

Si vous souhaitez plus d’infos retrouvez aussi Immigrer.com sur Facebook et sur Twitter : @immigrer  !